Aller au contenu

Total de visiteurs: 40597

Visiteurs actuels: 87

CIPOMAR

Compagnie d’Intervention contre les Pollutions du Milieu Marin et Lagunaire

CENTRE IVOIRIEN ANTIPOLLUTION

BON A SAVOIR

La lutte contre la pollution et la prévention de la pollution a été organisée en Côte d’Ivoire après l’émotion soulevée dans l’opinion publique française suite aux différentes catastrophes écologiques, surtout celle de l’AMOCO CADIZ sur les côtes de Bretagne en France.La Côte d’Ivoire avec ses 500 km de côtes bordant le Golfe de Guinée et ses 300 km de lagune intérieure (1.200 km2) couvre une superficie de près de 210.000 km2 et regorgent d’énormes et diverses potentialités minérales, énergétiques et biologiques. Les risques majeurs et très préoccupants liés à la croissance et à la prolifération des entreprises industrialisées autour d’Abidjan et sa banlieue constituent une préoccupation particulière pour les autorités ivoiriennes. C’est ainsi que le 12 septembre 1985, le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire a pris le décret n°85-949 instituant la base légale pour la préparation du plan d’action nationale pour la lutte contre la pollution dénommé « PLAN POLLUMAR`.Cette structure était sous la tutelle du Ministre de la Marine qui a crée au sein de la Marine Nationale, la CIPOMAR, une unité opérationnelle chargée de la prévention et de la lutte contre las pollutions marines et lagunaires.

Missions

La Compagnie d’Intervention contre les Pollutions du Milieu Marin et Lagunaire (CIPOMAR), sous-direction du CIAPOL est chargée :

  • De la surveillance continue des milieux marins, lagunaires ainsi que des zones côtières ;
  • De la lutte contre les pollutions de ces milieux ;
  • Du contrôle de l’application des lois, décrets et conventions nationales, régionales et internationales, relatives aux règles de prévention et de lutte contre les pollutions de ces milieux ainsi que du littoral ;
  • De la mise en œuvre du plan d’intervention d’urgence, dénommé « Plan Pollumar ».

La CIPOMAR est constituée par les divisions suivantes :Intervention, maintenance et exercices ; Surveillance et assistance Inspection et documentation. La division qui s’occupe de l’intervention, de la maintenance et des exercices constitue la partie opérationnelle de l’organisation concernant le « PLAN POLLUMAR ».

Activités

Les activités de la CIPOMAR s’articulent autour des points suivants : Protéger l’environnement en cherchant à prévenir les pollutions ; Lutter contre les pollutions déclarées si on n’a pas pu l’empêcher. Laprévention :
Eviter que les pollutions se produisent. Pour cela ; il faut :

  • Exiger le respect des normes de sécurité pour les bâtiments accostant dans nos eaux ;
  • Exiger que leurs équipages soient qualifiés
  • Suivre à la trace les cargaisons les plus nocives et les dérouter si nécessaire ;
  • Suivre en temps réel le trafic qui longe nos côtes ; et enfin assister les bateaux en difficulté dans nos eaux ;

Dans un souci d’efficacité, cette prévention doit se faire en collaboration avec la Marine nationale, les affaires maritimes, les autorités portuaires et douanières, etc.) ; Faucardage de la lagune EBRIE à Grand-Bassam ;

Lutte

La lutte menée par la CIPOMAR
La CIPOMAR effectue des travaux de faucardage et de curage des points d’eau dans les zones touchées par la pollution. Suite à la crise postélectorale, toutes les structures du CIAPOL ont été l’objet de saccage, de pillage et de destruction de tous leurs matériels. La compagnie d’intervention et de lutte contre les pollutions marines et lagunaires (CIPOMAR), victime elle aussi de cette exaction, ne dispose plus de sa capacité technique et logistique à effectuer les activités de prévention, d’évaluation et de lutte contre les pollutions. Tous les matériels d’intervention et de lutte ont été soit saccagés, soit emportés, portant un préjudice énorme à la structure.

La lutte menée par la CIPOMAR

La CIPOMAR effectue des travaux de faucardage et de curage des points d’eau dans les zones touchées par la pollution. Suite à la crise postélectorale, toutes les structures du CIAPOL ont été l’objet de saccage, de pillage et de destruction de tous leurs matériels.

Perspectives

Les perspectives de la CIPOMAR
Pour mener à bien ses activités, la CIPOMAR s’appuie sur les structures pétrolières disposant de matériels de lutte. Elle entretient depuis quelques semaines une série de visites auprès des entreprises pour identifier les matériels de lutte dont disposent ces industriels.

Les perspectives de la CIPOMAR

Pour mener à bien ses activités, la CIPOMAR s’appuie sur les structures pétrolières disposant de matériels de lutte. Elle entretient depuis quelques semaines une série de visites auprès des entreprises pour identifier les matériels de lutte dont disposent ces industriels.

Autres sercives du CIAPOL

LCE

Laboratoire Central de l’Environnement

UNIPOL

Unité de Police Antipollution

SDIIC

Sous Direction de l'Inspection des Installations Classées

SDGSP-VAE

Sous Direction de la Gestion des Sites Pollués et la Lutte contre les Végétaux Aquatiques Envahissants